skip to Main Content

Une résistance mal récompensée

LANNION 2 – 1 TA RENNES

but pour la TA: A. POISSONNEAU (15ème)

pour LANNION:F.KERGE; (60ème); L. MORIN (84ème)

TEDDY 15ème centre pour le but de la TA

Les samedis se succèdent, les matchs ne se ressemblent pas, mais les points continuent à faire défaut. Ce match à Lannion n’avait rien à voir avec le match de Brest de la semaine précédente. Beaucoup plus de générosité, d’engagements, de belles transitions entre les lignes, des ballons propres ressortis, mais à l’arrivée la déception du tout cela pour çà, la côte de granit rose sied mal aux sabots des sangliers.

Ca aura donc été un match engagé des deux côtés et les TREGOROIS sur leur terre avaient l’occasion avec ce match de lâcher pour de bon les Rennais, et il y auront mis tous les bons ingrédients pour construire leur victoire.

Après dix premières minutes où seul un coup franc de J. VIDOT venait ouvrir les hostilités, c’est la TA qui allait ouvrir le score sur leur première belle occasion, avec une ouverture d’A. DIEDHIOU sur la gauche vers T. LEPRETRE dont le centre brossé rentrant était repris de la tête à bout portant par A. POISSONNEAU (15ème mn.) Bien en place, les TAÏSTES n’allaient laisser que peu d’espace pour se laisser transpercer couvrant bien A. BOUILLENNEC qui au cours de cette mi- temps aura surtout eu à œuvrer sur les coups franc de J. VIDOT (37ème, 43ème, et 45+1). Autrement, seulement un tir non cadré de N. IRIEN (33ème), et de R. LE MEHAUTE dans les bras d’A. BOUILLENNEC (36ème). On remarquera simplement que la montée en puissance des bleus dans le dernier ¼ d’h de cette première mi -temps annonçait déjà un mauvais présage d’une seconde mi-temps plus compliquée. Et pourtant une bévue de la défense COSTARMORICAINE sur une pression d’A. POISSONNEAU (39ème) aurait tout aussi bien pu doubler le score si A. ROUSSELET avait réussi dans la récupération à lober le gardien sorti aux 18mètres.

Avec 1 but d’avance à la mi-temps, pas immérité du tout, il restait à tenir 45mns. Sans aucun doute bien remontés, à la mi-temps, les bleus étaient les premiers revenus sur le terrain, avec l’envie d’en découdre pour revenir au score. Un premier tir de C. LE HUEROU (56ème) annonçait la couleur, la pression était de mise, et les patronnés, avaient de plus en plus de mal à passer le milieu de terrain. Dans ce temps fort, un premier sauvetage de T. BELLIER sur la ligne (59ème) laissait craindre le pire qui ne tardait d’ailleurs pas. Sur le corner qui suivait, le ballon, après une déviation de la tête du défenseur T. LE DANZEVET vers le second poteau, c’est le deuxième axial F. KERGER qui ne ratait pas l’aubaine pour l’’égalisation (60ème).  Sous la pression la TA avait reculé d’un cran, ne laissant peu de champ pour nos deux extérieurs, et seul un contre pour un tir en angle fermé d’A. POISSONNEAU était renvoyé dans les pieds de T. DUCHE mais le gardien était sur la trajectoire (63ème). Malheureusement, le ballon restait trop longtemps près de nos 18 m, S. DEVAUX, le bourreau du match aller, délivrait des centres mal exploités jusqu’à ce que l’un d’entre eux un, mal dégagé dans l’axe, arrivait au second poteau où l’entrant L. MORIN croisait parfaitement sa frappe hors de portée d’A. BOUILLENNEC (84ème).  La victoire se dessinait, et allait ainsi vers l’équipe qui avait le plus montré les crocs et avait osé offensivement. C’est cette petite envie de plus de la victoire qui finalement faisait la différence avec un public local en 12ème homme efficace. La TA tentera bien de revenir au score sur le peu de temps restant, mais A. POISSONNEAU ne pouvait reprendre de la tête un ballon qui lui tendait son cuir pour espérer l’égalisation à la 90 + 3 qui, même si elle n’aurait pas reflété la seconde mi-temps, elle aurait récompensé des TAÏSTES qui se seront bien battus.

Back To Top
Rechercher