skip to Main Content

Un beau cadeau de Noël

HOULALA, qu’est ce qui s’est passé….HOLALA qu’est ce qui s’est passé…? Au 36ème dessous, il y a une semaine à Pontivy, jouant sans âme, et nous voilà huit jours plus tard, remontés au 7ème ciel. Avec un onze, assez proche de la semaine passée, on a vu un toute autre collectif qui n’avait rien à voir. C’est tout simplement celà les incertitudes mystérieuses de la vie qui font qu’un jour tout est morose puis le jour suivant tout est sourire. Certes, comme il fallait s’y attendre avec la TA, ça ne pouvait pas durer, on allait changer de système, passant du 3-5-2 en revenant dans un bon 4-4-2 à la C. COURCUFF, solidifiant un milieu de terrain retrouvé, et quelques changements de postes avec L. CONAN en défense centrale, L. ROUDAUT en renfort milieu côté droit, et le retour de B. GAUTIER qui, après être passé au milieu, puis en défense, se retrouvait, cette fois, en attaque en duo avec T. DUCHE. D’un milieu de terrain inoffensif, lors des deux dernières rencontres, on lui devra cette fois les fruits de cette magnifique victoire. Autour d’un capitaine T. BELLIER, impérial, ratissant et ouvrant des brèches jeu court, jeu long, un A. ROUSSELET en retour de forme, mais aussi un insaisissable TIMAT des grands jours faisant tourner en bourrique le côté gauche défensif adverse, ils auront anéanti la construction fougeraise, qui ne trouvera, que très rarement, le redoutable M. MARTIN aux avants postes.

AGLD FOUGERES 1 – 2 TA RENNES

But pour la TA: T. BELLIER (16ème sur pénalty); T. DUCHE (33ème)

Pour FOUGERES: C. ATHEBA (19ème)

Que de bonheur, de retrouver nos sangliers, à la sorite du bois, au niveau de leur début de saison. J. LE NORMAND a profité de la 3ème dose, pour piquer, à forte dose, là où ça fait mal en réclamant un retour à nos valeurs perdues, « j’attends de vous que vous releviez la tête, même si on ne gagne pas, je veux que l’on retrouve ce qui a toujours fait notre force, nos valeurs, ce que je vois en ce moment ce n’est pas la TA »

Message reçu, dès le début de ce match, on a tout de suite vu que l’on était dans une autre dimension, même si les premières escarmouches se trouvaient sous les crampons de C. ATHEBA mais pas de grosses frayeurs pour A. BOUILLENNEC. Le jeu s’équilibrait rapidement et très vite, les sangliers vont mettre le bout de leur groin dehors avec des tirs contrés de TIMAT, une reprise de L. ROUDAUT, seul au second poteau non cadré. Le jeu est agréable, la TA est bien présente sur les premiers ballons, ne laissant que peu d’espace, avec un bloc bien en place, et alternant à bon escient jeu court, jeu long avec leur chef d’orchestre T. BELLIER et d’excellents débuts de L. ROUDAUT sur le côté droit. Bon coaching aussi avec la présence de B. GAUTIER aux avants postes qui, par son physique et sa technique, est un excellent point d’appui dans la surface. En mettant plus d’impact, la défense fougeraise était aux abois, voire dépassée, et c’est tout naturellement que le trublion TIMAT, inarrêtable ce soir, lancé dans le dos de la défense se présentait à la 15ème mn devant le gardien T. HAMELIN qui ne pouvait éviter le pénalty, en ne pouvant intercepter le crochet court du TAÏSTE. T.BELLIER se chargeait de la sentence et ouvrait le score à la 15ème mn. L’avantage ne durera que quelques minutes, le temps pour que C. ATHEBA bien décalé sur son côté, ne vienne, à son tour, tromper imparablement A. BOUILLENNEC 19ème. Les pendules étaient remises à 0.

 La TA ne baissera pas pavillon pour autant, et bien au contraire, elle allait se montrer de plus en plus tranchante dans ses offensives. Cette maîtrise dans le jeu allait être récompensée, peu après la demi-heure, au sortir d’une superbe action collective partie du milieu de terrain : passe d’A. ROUSSELET vers le métronome BELLIER côté droite, pour une longue transversale, de l’autre côté à gauche, avec un amorti superbe de TIMAT à la retombée. Ballon mis au pied, TIMAT s’engage alors à l’intérieur avec un dribble, avant de croiser à l’aveugle vers T.LEPRETRE monté sur son aile, centre appuyé de celui -ci et T. DUCHE à la réception aux 6 mètres donne l’avantage à la TA.  Marquer sur la plus belle action aboutie du match, en un instant vous avez, sur le champ, les coronaires qui s’engorgent de bonheur, ça faisait tellement longtemps. C’est sûr, après la déception frustrante du match de Coupe de France de la saison passée, ça y est FOUGERES a retrouvé sa bête noire, ils sont tombés sur un os imprévu qui risque de les priver de la 1ère place annoncée par le speaker, après la défaite du stade Rennais.

Après avoir fini la 1ère mi-temps sans être véritablement mis en danger, il fallait maintenant tenir en espérant qu’un contre pourrait conduire à un troisième but. A la défense de montrer les crocs désormais pour ne pas se faire surprendre. Pas de soucis, les M. DURAND, L. CONAN , M POTHET, et T. LEPRETRE, allaient fermer les portes autour d’un rassurant, comme à l’accoutumé, A. BOUILLENNEC. Bien sûr, il y aura une ou deux petites fissures dont un centre fort qui fit monter les pulsations avant que le ballon ne passe le second poteau, mais ils ne lâchèrent rien, toujours présents au bon endroit pour enlever la balle aux ardeurs offensives adverses. Et avec un peu plus de vista, ce sont par quatre occasions que TIMAT par deux fois dont une à la reprise, T. DUCHE, ou encore C. DURAND auraient pu tuer définitivement le résultat. A ce sujet TIMAT, il est vraiment dommage que tu fasses une aussi grosse partie en ne posant pas la cerise sur le gâteau. SVP, arrête de vouloir dribbler le gardien extérieur, un petit plat intérieur du pied, demandes le en cadeau à NOÊL et après pour les étrennes, on pourra te repasser en vidéo les « louches » mémoriales de M. AUBRY ( rires)

Quel drôle de championnat, voilà cinq ou six équipes regroupées dans le ventre mou. Les leaders perdent, les mal classés se réveillent. les inattendus récoltent. Ca promet pour la reprise. Mais une chose est sûre, avec cette première victoire à l’extérieur, la manière dont on a pu résister, voir gagner contre les supposés cadors, la TA aura toujours son mot à dire sur les deux derniers matchs aller et pour les matchs retour. En attendant savourons, et si on a été capable de battre les trois équipes d’ILLE et VILAINE, on devra faire de même avec celles du FINISTERE que l’on recevra à SALENGRO. Voilà, le challenge est lancé, mais en attendant, restons et trinquons les bulles avec les mots du président J. AUBRY : « les gars vous m’avez fait ce soir un beau cadeau de Noël »

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous et protégez vous bien.  

Back To Top
Rechercher