skip to Main Content

Merci… et au revoir Ti Mat

Ce samedi 22 janvier, un nouveau chapitre du livre de la grande famille de la TA a été gravé pour l’éternité et les générations à venir. Mathieu ODULES, notre Ti Mat, a joué son dernier match sous son maillot de cœur. Soirée d’émotions, de larmes bien au-delà du match, l’antre Salengro des sangliers s’est laissé pénétrer, dans la brume persistante de ces dernières semaines, de ces fameux moments étranges et mystérieux que nous croisons sur nos chemins de vie.

 Arrivé à l’âge des benjamins de l’époque en 2009, Mathieu a très vite fait sensation sous les regards qui venaient le suivre sur le tout petit terrain niché derrière les tribunes de Salengro. Tout au long de son apprentissage, il attirera le regard sous les effets magiques de sa virtuosité et de sa technique bien au -dessus de la moyenne. Derrière le regard perçant, le sourire toujours à proximité, se dessinaient une volonté farouche et un tempérament introverti pour conduire à la réussite malgré toutes les difficultés pouvant se présenter face à lui. Comment se faire une place chez les grands, quand par la taille, on n’arrive pas à leurs épaules? Seuls le talent et l’abnégation allaient démontrer, lors de ces six années chez les seniors, que, même à ce niveau du national, les colosses ne lui faisaient pas peur.

Après la fin de sa formation au niveau des – 17, il allait entrer dans la cour des grands avec une année 2016 explosive, capitaine des U19, il remportait le championnat DH, la Coupe de Bretagne, jouait un 1/16ème de Gambardella contre les U19 d’AJACCIO (élimination tirs aux buts) et enfin il rentrait dans le dernier match de la saison de CFA2, match important où se jouait le maintien contre ST LO (victoire 2-0). On garde en mémoire ce débordement, balle aux pieds, éliminant deux adversaires le long de la ligne de corner. Pour sa première saison à ce niveau, il avait à faire ses classes, et avec des bouts de match, il ne pouvait se complaire à jouer en R2. Ses ambitions étaient autres. Il alla donc s’aguerrir comme attaquant buteur à Rannée la Guerche en R1 durant une saison.

 De retour à la TA, il se faisait très vite une place dans le 11 de départ de J. LE NORMAND, en s’affirmant, comme un trublion indispensable pour mettre à mal les défenses. Au mieux de sa forme, il était à même de mettre le feu en déstabilisant, et en se projetant dans les 18 mètres adverses. Là aussi, certains matchs restent ancrés dans nos têtes, dont une victoire 3-0 contre PONTIVY, où la galerie adverse, très connaisseuse, lui fit une belle ovation à sa sortie avant la fin du match. Depuis le début de cette saison, il aura multiplié les bonnes prestations d’ensemble avec encore, dernièrement, lorsque il a été le grand artisan de la victoire à Fougères.

Sans doute part-il vers la Réunion sans avoir totalement achevé sa montée en puissance. Déstabilisateur hors pair des blocs défensifs, il lui reste encore à boucler ses finitions en concrétisant les failles qu’il se crée. Ses compatriotes Réunionnais de Saint DENIS en profiteront pour goûter certainement à de magnifiques buts exotiques au travers du club qui l’accueillera. Et puis, pourquoi ne pas rêver à notre tour, de voir un jour la TA aller faire un match de Coupe de France dans les DOM, ou vice versa, pour retrouver, ne serait-ce que la durée d’un match, son prodige des années 2020? Sûr, d’une manière ou d’une autre, on se reverra un jour ou l’autre.

Quitter une famille pour aller retrouver la sienne dans cette période difficile du COVID était, certes, une décision qui seul lui appartenait. Décision pas facile à prendre mais la vie court si vite, qu’il ne faut jamais avoir de regrets pour l’affection que l’on doit aux siens. Ti Mat, tu auras su enchanter, dans ce passage à la TA , toutes celles et ceux qui t’auront croisé. Que ce soit les dirigeants, tes coaches, les éducateurs, les supporteurs, les nombreux joueurs que tu auras connus, tu resteras pour tous ceux-là, l’image et un exemple pour l’école de foot de la TA. Avec comme projet d’amener, les plus jeunes au plus haut niveau tout en leur inculquant des valeurs fortes, en tant que jeune adulte tu auras mené à bien ces deux challenges, devenant un exemple pour tous ceux qui débutent aujourd’hui.

Merci donc à toi, car en plus de cette réussite dans le rectangle vert, tu auras su semer du plaisir par ta jovialité et faire jaillir beaucoup de bonheur vers les tribunes pour nous tous passionnés du ballon rond. Que cette nouvelle destinée, te soit synonyme de réussite pour 2022, mais surtout de bien être dans ta vie de tous les jours. Et puis, tu resteras désormais un des lecteurs les plus assidus pour suivre les résultats de tes potes : Au revoir et à bientôt…

TAÏSTE UN JOUR, TAÏSTE TOUJOURS

Là aussi l’un débutait et l’autre s’arrêtait et puis, il est revenu…….
Back To Top
Rechercher