skip to Main Content

Les sangliers empêtrés dans le piège brestois

TA RENNES 1 – 5 Stade BRESTOIS

BUT pour la TA : T. BELLIER 84ème

pour BREST: D. KONTE (30ème); A. CAMBLAN (41ème); R. SAID (67ème); G. FOLL ( 88ème); L. PIQUIONNE (90=3)

Quand au bout de 5mn, le défenseur J. ESCARTIN de Brest récoltait un carton rouge sévère sur la 1ère faute du match, en tant que dernier défenseur, beaucoup ont dû penser que c’était là une belle aubaine pour la TA. Et de fait, on allait assister à 30mns de domination des sangliers, sans partage, où ils n’allaient manquer que les buts. Ainsi après avoir laissé passer 5 belles occasions d’ouvrir le score aux 7ème, 11ème, 12ème, 14ème, 26ème, par C. DURAND et B. GAUTIER, jusqu’à la 30ème mn, on ne voyait pas comment ce match n’allait pas tourner à l’avantage des Rennais. Certes, avec deux lignes de quatre, le Stade Brestois défendait admirablement, mais ils n’arrivaient pas à venir inquiéter l’arrière défense des noirs si ce n’est un corner à la 16ème mn. Et puis patatras, un claquage de L. ROUDAUT monté en attaque, suivi d’une grossière erreur défensive alimentait un contre, rondement mené par R. THIOR permettant à D. KONTE (30ème), seul aux 6 m d’ouvrir le score sur la 1ère véritable occasion Brestoise. Douche froide dans les tribunes, but top cadeau, un but gag, tournant du match, véritable transfuge de confiance d’un camp pour l’autre. Dans la mn suivante, T. BELLIER surprenait, par un tir au 18m, l’excellent gardien G. COUDERT, mais le ballon frappait l’extérieur du poteau. Trois minutes plus tard, une magnifique ouverture d’A. POISSONNEAU mettait sur orbite C. DURAND, mais La frappe, une nouvelle fois était stoppée par G. COUDERT. Un coup franc aux 25 m de B. GAUTIER était à son tour parfaitement bien stoppé par le gardien Brestois dans un grand jour 39ème.  Avec un but d’avance, les rouges assuraient défensivement, et pouvaient se permettre de venir, en contre, vers une défense pas aussi sereine que cela. Il s’en fallait une intervention sur la ligne de B. GAUTIER pour éviter le second but du KO (40ème). Peine perdue, sur l’action suivante, une nouvelle mésentente défensive, permettait à A. CAMBLAN, comme au match aller de marquer le second but 41ème. Second cadeau.

Alors que raisonnablement, le déroulé de cette mi-temps aurait pu voir la TA avec deux buts d’avance, c’était Brest qui avait pris la fuite en avant. Et ceci d’une façon remarquable, attendre patiemment et calmement que l’orage se passe, et profiter de trois occasions dans le dernier 1/4d’h pour marquer deux buts. Quelle mauvaise habitude depuis quelque temps de prendre deux buts avant d’en marquer et surtout, de ne pas rééquilibrer le score avant la mi -temps. Face à une excellente équipe Brestoise, jouant à dix contre 11, il ne leur restait désormais qu’à verrouiller derrière et profiter de toutes les occasions qui se présenteraient en contre. C’était vraiment mal engagé avant d’entamer la seconde mi -temps.

Le message de J. LE NORMAND avant le match, se résumait en trois mots : volonté, engagement, détermination. Certainement de la volonté il y en a eu sur les 30 premières minutes mais la détermination a fait défaut pour mener à bien le réalisme devant le but, et l’engagement voire le manque de concentration derrière auront manqué sur les deux buts encaissés. En face, par contre les trois y étaient avec en plus, la vitesse d’exécution dans les relais bien huilés et dans les remontées de ballon sur les contres.

La seconde mi -temps partait bien avec un premier coup franc de T. DUCHE sorti par COUDERT  et sur le corner qui suivait, B GAUTIER reprenait au-dessus. Mais déjà, on pouvait s’apercevoir que les velléités offensives des BRESTOIS étaient passées à une strate au-dessus. Il ne s’en faut de rien pour que SAID aggrave la sentence (52ème) avant que trois mn plus tard il ne bute sur S. OSMONT. Pas servi par la chance, C. DURAND, bute sur un nouvel arrêt de toute beauté de COUDERT (57ème) et T. DUCHE voit à son tour sa frappe dans les bras du gardien (65ème). Brest va alors passer à la vitesse supérieure et SAID, comme à l’entrainement, vient ajouter un troisième but (62ème) avant qu’il ne s’offre un festival sur l’aile gauche, ouvrant ainsi la fin de match à du hourra football d’un but à l’autre, où la TA, tant bien que mal, par . T. LEPRETRE 78ème, puis A. POISSONNEAU 83ème essaient encore avant que T. BELLIER ne réduise le score (84ème). Mais le cœur n’y est plus, les espaces s’ouvrent et les Brestois, par deux fois, vont en profiter tout d’abord par G. FOLL d’une superbe frappe (98ème) et L. PIQUIONNE (90+3) parachevant un large succès Brestois. Cinq buts, cinq buteurs différents pour un collectif sans faille à BREST, pour une première défaite détonante à Salengro cette saison pour la TA.

Pour ne pas avoir su profiter des éléments favorables du début de match, la TA peut s’en mordre les doigts, mais à tout réfléchir, peut-être, que ce carton rouge aura servi les brestois. En tous les cas, nos sangliers sont totalement tombés dans le traquenard d’une aspiration stérile qui aura trop souvent  déséquilibré leur bloc défensif face à une équipe qui l’aura joué très habilement.

Jamais deux défaites de suite, ce n’est pas le moment de décrocher, alors espérons que c’était un jour sans, et qu’il en sera tout autre à LANNION samedi prochain. En tous les cas, le vent de la révolte devra être au rendez vous.

Back To Top
Rechercher