skip to Main Content

En attendant que les planètes veuillent bien s’aligner

TA RENNES 0 – 1 FC DINAN LEHON

But pour DINAN : A. DUPA ( 39ème)

Face aux statistiques et au regard de la saison de DINAN LEHON, c’est sûr que prendre ce soir trois points aurait relevé d’un exploit. Et pourtant, comme au match aller, nos sangliers auront tenté de tenir tête à leur adversaire, ne cédant que par un but d’écart, et démontrant durant toute la partie qu’ils pouvaient rivaliser avec l’un des favoris les plus réguliers du championnat. Mais face à une telle équipe, il ne faut surtout pas prendre de but en premier, car la meilleure défense du championnat possède suffisamment d’atouts et d’expérience dans son bloc défensif pour n’être mis que difficilement en danger. La TA aura eu beau pousser dans le dernier 1/4d’h, mais rares auront été les opportunités pour espérer revenir au score, tant les approches offensives auront été gâchées par de nombreux déchets dans les relations intermédiaires.

Une nouvelle fois donc, la TA aura combattu, mettant les ingrédients allant de la générosité dans l’effort, en passant par l’engagement, se rapportant à la continuité du match précédent à Lannion. Costauds derrière, avec une excellente charnière défensive à trois avec en maître d’œuvre un excellent M. POTHET, les ballons auront été ressortis proprement. Là où le bât blesse par contre, et ce n’est pas nouveau, c’est dans les velléités offensives, Les transmissions courtes, tout comme les centres mal dosés à l’approche des 25 mètres adverses ne trouvent que trop peu les attaquants. Deux occasions en 1ère mi -temps et une en seconde, c’est trop peu, pour espérer mettre un tel adversaire sous pression. Le meilleur exemple étant ces quatre corners consécutifs en seconde mi-temps, sans que la balle n’arrive ne serait-ce qu’à mettre un minimum de danger dans la surface.

Tenant DINAN à distance durant les 35 premières minutes, avec seulement deux tirs de V. LEFEBVRE au-dessus (28 et 37ème) un tir d’H. FLORENT sans danger (18ème), la TA aurait même pu ouvrir le score si T. DUCHE, trop altruiste, avait tenté sa chance (6ème) ou encore sur sa reprise de la tête la mn suivante. De même il aura fallu un grand A. BOUILLENNEC, pour faire front à la plus belle occasion de cette première mi-temps sur une frappe toute puissante, aux 6 m de S. CREAC’H (32ème). Malgré une plus grande possession de DINAN, la TA était loin d’être ridicule et résistait parfaitement. Et malheureusement, du déjà vu, c’est indirectement, suite à une belle action offensive, que les sangliers, en déséquilibre, allaient se faire punir. On pousse à trois dans le couloir droit, on perd le ballon, le contre rapidement mené à quatre contre trois se termine par le 1er corner de la partie (38ème). Balle cafouillée à la réception du corner, un premier tir qui met B. GAUTIER groggy, et le ballon qui atterrit dans les pieds d’A. DUPA pour une reprise déviée victorieuse (39ème).

Bien dommage ce but à 5mns de la mi-temps, car maintenant il va falloir prendre en défaut la meilleure défense axiale du championnat. Si DINAN a si bien résisté à CAEN et au Stade Brestois en coupe de France c’est certainement que leur base arrière c’est du costaud. Et la TA allait s’en rendre compte, car bien que plus virevoltant et plus offensif en seconde mi-temps, elle n’allait que très rarement mettre en danger P. A BARBE qui, finalement, n’aura pas eu à se mettre en valeur que sur cette reprise d’A. POISSONNEAU à la 76ème . Profitant ainsi de son bloc défensif, DINAN n’avait plus qu’à exceller sur les contres qu’il sait parfaitement utiliser. Il faudra donc tout le brio d’A. BOUILLENNEC pour contrecarrer une tête à bout portant D’A. DUPA (68ème), la maladresse d’A. LE NOUEN délaissé pour une tête non cadrée (75ème), et une petite faveur du facteur chance pour le tir sur le poteau de F. JEGU ( 85ème).

Victoire méritée en toute sérénité de DINAN, pour son équilibre dans toutes ses lignes, face à une résistance sans munitions de la TA, qui match après match, présente du contenu dans son jeu sans se montrer dangereux, ne perdant souvent que par un but d’écart. En mal de repaires entre ses milieux et ses attaquants, il faudra attendre que les planètes veuillent bien s’aligner et ça va arriver en gardant confiance, pour qu’elle puisse devenir beaucoup plus gourmande dans ses phases offensives.

Back To Top
Rechercher