Skip to content

Retard à l’allumage

On pouvait s’y attendre, reprendre par la GSY PONTIVY qui avait une revanche à prendre sur le dernier match de la saison passée, il y avait danger. Les verts s’y étaient préparés, ils étaient prêts, et c’est finalement tout logiquement qu’ils ont pris les 3 points. Les sangliers de leur côté, forts de leurs matchs de préparation, avaient certainement la tête plus vagabonde que leur adversaire, et même si, durant les dix premières minutes, leur moteur a pu paraître bien huilé, très vite, il y a eu un injecteur défectueux, et la machine s’est mise à toussoter, perdant toute accélération, laissant la GSY accéder, en toute quiétude, à la plénitude de ses moyens. Le coach avait surtout insister sur le fait de défendre en avançant, et c’est exactement le contraire qui s’est passé en jouant trop bas et en perdant la majeure partie des ballons de relance, rapidement lâchés, trop longs et imprécis, offrant même des caviars à leurs adversaires qui en ont profité deux fois, si ce n’est trois, quand la frappe puissante de M. DAVID venait s’écraser sur le poteau d’A. BOUILLENNEC (35ème).

GSY PONTIVY 3 – 0 TA RENNES

Buts pour la GSY: A. HEQUET (30ème); M.DAVID (45+1); J.NKASSA (89ème)

Piètre première mi-temps pour la TA qui a ruiné tout espoir de victoire, tant elle n’aura su mettre du liant et porter le danger dans les 18 mètres adverses. Pourtant les deux premières occasions étaient Rennaises après une belle action et un centre de M. LEHUEDE que C. LAMANDE reprenait de la tête mais sans arriver à cadrer (7ème). Dans la foulée, R. CLENET s’échappait sur son côté, s’ouvrait le chemin du but, mais trop altruiste, plutôt que de frapper, il préférait mettre en retrait pour un adversaire (8ème). A partir de la 10ème, la GSY va commencer à pousser, obtenant plusieurs corners consécutifs en mettant sur les côtés la défense TAÏSTE sur les talons. Le 4ème sera fatal, entrainant une mauvaise relance, il permettait à M. DAVID de servir en retrait A. HEQUET dont la reprise ne laissait aucune chance à A. BOUILLENNEC (30ème°). En dehors d’une reprise de la tête d’I. TOURE au-dessus (25ème) les quelques coups de pied à l’avantage de la TA, n’aboutissaient pas avec des ballons mal frappés, à l’image de ce coup franc («  »une GINOLA » 16ème) qui plutôt que rentrer dans la surface des Morbihannais, se terminait par un corner dans le camp opposé.  Et c’est dans les arrêts de jeu de la 1ère mi-temps, alors qu’il n’y avait pas danger qu’on offrait un caviar à LARABA, dont le centre était repris magnifiquement au 1er poteau par M. DAVID pour un 2- 0 qui faisait très mal mal juste avant la mi temps.

Recadrés certainement à la mi-temps, les entrées d’A. POISSONNEAU, et de T. MARTEAU donnaient une toute autre densité au jeu de la TA qui allait enfin pouvoir rivaliser et surtout apporter un souffle offensif qui ne pouvait que soulager l’arrière garde trop sollicitée jusque-là. Les corners changeaient de camp, et sur l’un d’eux, une reprise de C. LAMENDE chauffait les gants de l’excellent gardien de K. LE CORVAISIER (51ème) pour un second corner consécutif. Sur celui-ci, cette fois, K. LE CORVAISIER stoppait la reprise de la tête à bout portant d’I. TOURE (52ème).  Par d’excellentes phases de jeu court la TA arrivait, désormais, à se rapprocher du but adverse. Un tir d’A. POISSONNEAU aux 18 m frisait de peu la lucarne (55ème). Puis, c’était au tour d’A. CAROFF de s’élever au-dessus de tout le monde pour placer une tête qu’un exploit de K. LE CORVAISIER détournait encore (60ème). La TA était désormais bien rentrée dans la compétition, et un centre magnifiquement lifté de C. LAMENDE arrivait sur la tête d’A. POISSONNEAU seul, face à K. LE CORVAISIER, hélas il ne cadrait pas (73ème). Pas tueur sur ses occasions, on devinait déjà que ça ne sera pas le soir de la TA, et ce d’autant que les contres adverses pouvaient à tout moment corser l’addition. Ce que ne faisait pas B. NSANGO, hyper bien placé et démarqué à la réception d’un centre en retrait (76ème). A. BOUILLENNEC retardera l’échéance à la 84ème alors qu’I. TOURE, en bonne position sur corner, avait du mal à se dépêtrer d’un ballon coller à ses pieds , ne pouvant finalement que le placer au- dessus de la transversale 86ème). Et comme ce n’était pas le jour de la TA, un ballon traversant toute la défense, permettait à J. NKASSA (89ème) d’aggraver le score, alors qu’au vue de la seconde mi -temps, la TA aurait plutôt mérité de le réduire.

Pour être rentrée dans la compétition en se croyant déjà à l’heure d’hiver, les sangliers auront appris à leurs dépens, s’ils ne le savaient déjà, qu’un match se joue sur deux mi-temps, que prendre deux buts dans les premières 45mns, c’est se tirer une balle dans le pied, et que dans ce championnat, il n’y aura jamais de match facile, surtout si on ne met pas tous les ingrédients conduisant à en vouloir plus que son adversaire pour gagner un match, ce qu’à parfaitement fait en cette première soirée la GSY PONTIVY.

Néanmoins, tout n’est pas à jeter, les temps forts de la seconde mi-temps, nous laissent à penser que ce retard à l’allumage trouvera des solutions, quand le moteur trouvera sa pleine carburation. Et pourquoi pas, samedi prochain, avec la venue de LOCMINE à SALENGRO…?

Back To Top
Rechercher