Un dos à dos de consolidation pour la TA face à LOCMINE
...

Un dos à dos de consolidation pour la TA face à LOCMINE

Par Michel Rollo
le 07 Sep 2019

Sérieux test ce samedi pour les hommes de J. LE NORMAND avec la venue de la Saint Colomban de Locminé invaincue comme la TA sur les trois premiers matchs de la saison. Ce 4ème match d’affilée pouvait donc servir d’étalonnage face à une équipe qui vise le podium, après en être restée à ses pieds la saison passée. Et pour les noirs, c’était aussi l’occasion de montrer que la fébrilité de la 1ère mi-temps de la semaine passée n’était qu’un accident de parcours, pour rebondir face à une équipe solide et bien équilibrée dans toutes ses lignes. Et bien on aura eu un vrai match d’hommes, où aucune des deux équipes n’aura fléchi et dont le nul logique, à l’issue de la rencontre reflétait l’intensité déployée de chaque côté pour ne pas tendre la joue à l’adversaire.

 

TA RENNES    0   –   0   SAINT COLOMBAN LOCMINE

 

La TA privée de la moitié de sa défense avait amené le coach Rennais à faire descendre deux joueurs de milieu Louis CONAN et T. BELLIER pour assurer l’intérim, pénalisant sans doute le ratissage devant la défense pour l’un et réduisant l’impact offensif pour le second. Et, c’est d’ailleurs T. BELLIER qui allait le premier apporter le danger en délivrant un centre de son aile qu’A. CAROFF ne pouvait convertir sur une reprise de la tête qu’il n’avait pas vu venir (6ème). Mais pour autant les « petits verts », ne restaient pas les pieds dans le même sabot, et ripostaient par un 1er corner sans danger pour S. OSMONT. Le combat s’annonçait rude avec une pression défensive forte de chaque côté empêchant les milieux de lancer leurs blocs offensifs dans de bonnes conditions. Beaucoup de relances approximatives donc, face à des lignes, bien en place, compactes où les défenseurs de chaque côté avait le dernier mot. A ce petit jeu, la Saint CO allait obtenir 4 corners en première mi-temps contre aucun à la TA. A contrario, les occasions les plus nettes étaient à mettre à l’actif de la TA avec une percussion ciselée d’A. CAROFF entre deux défenseurs à la 12ème dont la frappe malheureusement ne se mettait pas au diapason de l’incursion, deux tirs puissants non cadrés d’A. POISSONNEAU (17ème et 21ème), une reprise de la tête d’A. CAROFF sans danger sur un centre de B. DIAWARA (40ème), et enfin un percussion d’A.POISSONNEAU qui hélas oubliait d’armer sa lourde frappe à l’entrée des 18m. En face on retiendra une tête lobée de N’GASSAKI au-dessus de la transversale (32ème) et sur corner un retourné non cadré de LUSHIMA (40ème)

 

Match solide certes, mais à la mi -temps, on restait sur notre faim car il se dégageait qu’aucune des deux équipes ne prenait le pas sur l’autre, avec deux gardiens peu sollicités, qui auraient pu se rappeler au souvenir de Marcel AUBOUR pour faire une partie de pétanques dans leur but.

 

La seconde mi -temps, où le bloc de la TA montait pourtant la pression d’un cran, se raréfiait encore davantage en occasion de but. Rares les situations chaudes aux 18m, où chacune des défenses fermait toute illusion et prenait le dessus sur les attaques, sans qu’aucune ne puisse vraiment venir inquiéter réchauffer les gants des gardiens avec beaucoup de déchets techniques dans la préparation, et de précipitation dans les contres qui se présentaient.  On notera une belle percussion et une ouverture d’A. POISSONNEAU pour K. LEPETIT dont le tir finissait sa course en petit filet extérieur (80ème), une reprise non cadrée sur un centre en retrait de S. LE NEDIC pour LOCMINE (82ème) et enfin un retourné caviar de C. LAMANDE dans les pieds d’A. CAROFF qui dévissait sa reprise (86ème). Rien à faire, match cadenassé au possible et pas désagréable pour autant, où aucune équipe ne voulait laisser s’envoler les points tenant à préserver leur invincibilité sur cette première partie de championnat.

Au final, test réussi pour la TA qui a montré, avant la petite trêve de 15 jours que sa position au classement n’était pas usurpée et que désormais elle possédait de solides assises. Cette équipe a un mental, prêt à relever tous les défis dont celui qui va se présenter dans deux semaines avec la rencontre contre le leader PLABENNEC. Quant à la Saint CO, elle sera difficile à battre encore cette année, elle en a sous ses galoches comme le dit si bien la chanson de très bonnes « maillettes « 

Place au 3ème tour de la Coupe de France désormais, avec un déplacement dimanche prochain contre le FC BRUZ