Une belle résistance pour un derby sans vainqueur
...

Une belle résistance pour un derby sans vainqueur

Par Michel Rollo
le 22 Sep 2018

 

Ce samedi c’était le retour au grand derby Rennais entre le stade et la TA. Véritable étalonnage pour le sanglier, après un début de championnat poussif, qui a laissé quelques regrets après les trois premières rencontres.  Là, plus le temps de se morfondre, la victoire contre le stade Pontivyen  a donné un peu d’oxygène pour venir à la Piverdière avec un CV qui puisse tenir la route. En maître tacticien J.LE NORMAND, savait à quoi s’attendre face au centre de formation du stade Rennais. Equipe jeune,  technique, qui ne laisse pas beaucoup le ballon à ses adversaires, avec, par contre, un réel déficit dans la conclusion de ses actions. Il avait donc demandé à ses hommes, d’être réactif tant dans la combativité que dans la rapidité d’exécution de leurs actions.

STADE RENNAIS    1   –   1   TA RENNES

But pour la TA :  J. DECHERE (38ème) ; pour le Stade :  I. MATONDO (75ème)

En appliquant à la lettre les consignes, les TAÏSTES allaient réaliser une 1ère mi temps presque parfaite, dans l’abnégation et la rapidité de leur contres. Enlisant le jeu stéréotypé de leur frère Rennais où le milieu international suédois I.JOHANSSON faisait ses débuts. Ils allaient récupérer d’innombrables ballons devant leur défense, gênant ainsi la construction adverse. En même temps, ils allaient se montrer intraitables dans les ballons chauds qui arrivaient à pénétrer dans la surface, amenés le plus souvent par le feu follet G. GBOHO. Plus gênant encore pour les rouges et noirs, les longs ballons donnés dans la course d’A. CAROFF ou de C. DURAND,  qui obligeaient à chaque instant  leur défense à rester sur ses gardes en arrière. Même si le stade avait la possession à son compte, elle demeurait stérile, sinon l’obtention de quelques corners non dangereux. Ainsi, en termes d’actions dangereuses, on retiendra une percée de G. GBOHO (11ème) mais sa tentative de tir sera contrée, un tir de M. PICOULEAU excentré, proche du cadre (18ème), une tête sur corner  bien stoppée par S. OSMONT (31ème) et un face à face remporté devant A TATTEVIN (35ème). Des banderilles certes, mais sans réel danger pour la TA qui de son côté lançait quelques contres pour le moins tout aussi dangereux que les actions de leur adversaire. On notera une première frayeur pour leur gardien sur un excellent coup franc de T.LEPRETRE rasant  le cadre (14ème), une magnifique action collective animée par E. HOUMADI avec un A. CAROFF à la finition levant un peu trop son ballon pour pouvoir tromper  T. LOUIS (21ème), dans la mn suivante une ouverture de C. BARRELLON pour C. DURAND seul face au gardien, mais qui ne pourra dévier le ballon hors de portée de T. LOUIS (22ème), et puis ce débordement qui mène le gardien à faire faute sur A. CAROFF donnant un pénalty réussi par J. DECHERE (38ème) qui venait de remplacer M. BLANDIN blessé à un genou. Au regard, de cette 1ère mi –temps où, on retrouvera encore un centre lobé d’A. CAROFF (42ème), le plan de J. LE NORMAND avait fonctionné à merveille. Finalement la solidarité défensive, autour de S. NYAMSI, mettait sous l’éteignoir la cavalerie légère du stade, alors que le milieu de terrain soutirait, nombre de ballons pour les fers de lance de l’attaque où l’on retrouvait l’A. CAROFF virevoltant de gauche à droite comme on l’avait connu.

La seconde mi-temps semblait repartir sous les mêmes auspices, à savoir un stade Rennais possesseur du ballon jusqu’au 18 m avant de se faire chiper le ballon. A ce jeu, là, sans s’en rendre compte, le milieu de terrain des patronnés allait reculer et se recroqueviller tout proche de ses défenseurs. Une première alerte avec une frappe sur le poteau (55ème) laissait entrevoir que la pression des rouges et noirs se faisait de plus en plus menaçante. Le bloc défensif résistait mais le danger avait du mal à quitter la moitié de terrain de la TA. Un face à face entre A. TATTEVIN, permettait une nouvelle fois à S. OSMONT de sauver les meubles  (65ème) avant que T. LEPRETRE, excellent durant 90 mns venait le suppléer sur la ligne (67ème). Au fil des minutes, en ayant de plus de plus de mal à sortir, le danger se précisait  où un tir lointain de R. GUITANE (70ème) faisait craindre le pire. Et à force de reculer l’égalisation arriva par un déboulé sur le côté gauche de M. HUARD, dont le centre détourné était repris, pour l’égalisation attendue, par I. MATONDO (75ème). Si on pouvait craindre le pire à ce moment-là, la solidarité et la générosité des TAÏSTES allaient redonner  du jus et de l’élan, leur permettant à nouveau de ressortir vers l’avant et de préserver un match nul qu’ils avaient bien mérité au final.

Prendre un point chez  nos amis Rennais, reste à l’arrivée une excellente opération, dans un derby pour laquelle on aurait signé avant le match. Mais plus que le point pris, ce résultat laisse poindre la fin du rôdage des premières semaines, annonçant,  pour le coup, une autre belle prestation à venir, face au Stade Brestois dans deux semaines, après avoir rencontré le Week End prochain RETIERS en Coupe de France.