Place au réalisme et à l’expérience
...

Place au réalisme et à l’expérience

Par Michel Rollo
le 14 Avr 2019

Plus que 6 matchs dont quatre à la maison, avant ce déplacement ce samedi à la Garde St YVY de Pontivy, placée devant la TA avec 5 points d’avance. Restant sur 4 victoires consécutives, il était intéressant de se jauger  contre une équipe chevronnée, dont une grande partie de l’effectif a goûté par le passé à l’échelon supérieur. Sans une pression démesurée pour chacune des 2 équipes, on pouvait donc espérer aucune retenue pour un match où la TA  avait tout à gagner. Hélas sans être dominés, sinon  un temps fort de la GSY dans la seconde partie de la 1ère mi-temps, les TAÏSTES se seront laissés endormir par l’expérience de leur adversaire pour lequel il n’aura fallu que très peu d’occasions pour faire la différence.

Les équipes :

GSY PONTIVY : 1 C. DAOUDOU, 2 YM KERJEAN , 3 E. LE GUNFF, 4 F. PAILLOT, 5 D. GUEVEL, 6 M. PERSON (cap), 7 A. LEHO, 8 M. BOITTIN, 9 H AYIVI, 10 F. JEGU, 11 D. FERNANDES, 12 G DAHYOT, 13 S. JULE, 14 F. PERU, 15 G. HAVART, 16 L. MANCHERON – ent : Y BLANCHARD

TA RENNES :  1 SEVA DODOZ, 2 C. BARRELLON, 3 J.DECHERE, 4 E. LUSHIMA, 5 A. MAINGUENE, 6 P. VILLEZ, 7 C. DURNAD, 8 R. DREUSLIN (cap), 9 A. CAROFF, 10 I. ET TOUGUANI, 11 K. LEPETIT, 12 N.BARRELLON, 13 K. MESBAH, 14 S. NYAMSI, 15 S. OSMONT- ent : J. LE NORMAND

GSY PONTIVY    2    –   1    TA RENNES

But pour la GSY: D. GUEVEL (22ème), F. JEGU  (52ème)

pour la TA : R. DREUSLIN  (76ème)

Bien lancé dans son match, la TA allait s’accaparer les 20 premières minutes, en pressant son adversaire et mettant en difficultés la défense adverse et leur gardien qui sera mis à contribution sur des tirs cadrés. Il revenait à C. DURAND de lancer les opérations par un tir cadré dès la seconde minute que C. DAOUDOU détournait. Bien en place les noirs tentaient d’imposer leur jeu et à son tour, A. CAROFF voyant le gardien avancé tentait sa chance au 25 mètres mais il ne cadrait pas (9ème). S’ensuivait un coup franc parfaitement tiré par J. DECHERE pour une tête de R. DREUSLIN détournée en corner (15ème). Il fallait attendre la 18ème min, pour voir la 1ère incursion de la GSY, synonyme de frayeur puisque D. FERNANDES se présentait seul devant SEVA mais il croisait trop son ballon. Avertissement sans frais, mais de courte durée, car la deuxième occasion, suite à un nouveau débordement sur le côté gauche, le centre duremuant H. AYIVI ne pouvait être totalement maîtrisé par SEVA. Le ballon flottait dans la défense laissant au défenseur D. GUEVEL, le temps de reprendre acrobatiquement et victorieusement l’offrande qui se présentait (22ème). Moins bien, les patronnés, reculaient et 2 mns plus tard, D. GUEVEL encore, sur coup franc, obligeait SEVA à se détendre pour éviter le pire.  Le match se rééquilibrait alors et, par deux fois, I. ET TOUGOUANI, sur un tir lointain, était tout près de surprendre C. DAOUDOU qui sortait le ballon d’une claquette (27ème) avant qu’à la 41ème une de ses percées était stoppée au dernier moment (41ème)

Après avoir bien débuté son match, avec quelques banderilles mettant en danger le gardien C. DAOUDOU, la TA a  baissé pavillon  alors qu’elle semblait avoir pris la maîtrise du jeu permettant aux Gésistes de marquer dès leur 2ème occasion. A 0 – 1 à la mi-temps, rien ne semblait donc perdu, en accélérant le jeu et la précision dans la zone de vérité, tout semblait possible pour aborder la seconde.

De fait, les hommes de J.LE NORMAND reprennaient avec une légère domination en restant dans le camp de leur adversaire. Le jeu était plus posé, mais en s’exposant, un contre rapidement lancé à trois par H. AYIVI vers A. LE HO permettait  à celui-ci de trouver une excellente ouverture pour F. JEGU qui s’en venait gagner son duel devant SEVA (52ème). Comme suite au 1er but de la 1ère mi –temps,  la GSY enchainera aussitôt sur une seconde occasion, 5 mns plus tard, quand bien lancé par M. BOITTIN, H. AYIVI se présentait seul devant SEVA, le driblait, mais ne pouvait redresser le ballon pour le 3ème but (58ème). Quatre occasions et deux coups de  poignard par mi-temps auront donc suffi pour que l’expérience de vieux grognards du national  vienne à bout d’une équipe Rennaise, dominatrice sur la dernière demi- heure, mais nettement moins efficace quand il s’agissait d’accomplir le dernier geste qui tue. On pourra ainsi regretter, ce mauvais dégagement du gardien, mal exploité,  surprenant A. CAROFF, alors que le but s’ouvrait devant lui, ou encore cette belle action de jeu reprise à bout portant par I. ET TOUGOUANI, stoppée une première fois par C. DAOUDOU, puis une seconde sur la reprise d’A. CAROFF (61ème) ou enfin, cette frappe de M. LUSHIMA détournée in extrémis d’une claquette à la 84ème). Et pourtant en réduisant le score  sur pénalty, à la 76ème sur une faute de main dans la surface, suite un coup franc dangereux de J. DECHERE, il restait du temps, et de la place pour aller chercher les points du match nul. Mais ce n’était pas le jour, on sentait qu’il manquait la petite étincelle, celle qui allume le feu dans les yeux,  pour venir mettre davantage de piment dans un match qui, tout au long de ces 90 mns, a véritablement oublié de s’emballer. Et pourtant, assurément, il y avait la place.

A signaler et à noter que la rencontre à Salengro contre Dinan a été avancée d’une semaine et se jouera samedi prochain 20 avril sans doute à 17h.