N3: LA TA contourne le piège tendu à GUICHEN
...

N3: LA TA contourne le piège tendu à GUICHEN

Par Michel Rollo
le 07 Mar 2020

De ce second derby des matchs retour, les TAÏSTES le savaient, ils allaient s’aventurer chez un adversaire remonté à bloc et qui allait  jouer un véritable match de coupe pour tenter d’épingler le sanglier à son tableau de chasse. Il suffisait de lire la presse de la semaine pour se douter que le misérabilisme annoncé d’une lanterne rouge en pleine chute libre n’était autre qu’une piqure de sensibilisation et d’appel à la rebellion pour aller chercher une victoire de relance contre un ténor du championnat. Comme dit le proverbe: « ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces », les Rennais savaient à quoi s’en tenir, et Jacques LE NORMAND s’attendait à un match compliqué ne manquant pas de mettre son groupe en garde contre l’excès de confiance et lui demandant de préserver toute l’humilité  et le calme nécessaires devant le  piège tendu. Match d’autant plus important par ailleurs, qu’une défaite des noirs aurait sans doute entraîner un décrochage avec les autres prétendants   du championnat.

FC GUICHEN     2   –   3     TA RENNES

Buts pour la TA: L. ROUDAUT (24ème); T. BELLIER (66ème penalty); A. CAROFF (74ème)

But pour GUICHEN : A. FEVRIER (70ème); M. BLANDIN (csc 83ème)

Sur une pelouse difficile, les noirs  posaient leurs banderilles d’entrée de match par une première incursion d’A. CAROFF qui affolait la défense terminant sa course par un tir croisé qui passait devant le second poteau (3ème) Très vite on allait s’apercevoir, que le jeu à une touche de balle aurait très peu de place dans ce duel intense et physique, et qu’en cette soirée, le ballon ne ferait pas du rase motte un compagnon de victoire. Tant pis pour les amoureux des circuits courts et verticaux. Une seconde fois, cependant, A . CAROFF allait semer la pagaille dans la défense centrale avant d’envelopper une frappe que J. KERDREAC’H, du bout des doigts, détournait sur la transversale (15ème). En se rendant du coup par coup , la riposte arrivait à la 18ème sur un joli tir tendu de D. RIO que S. OSMONT arrivait à détourner. Le match s’équilibrait avec, cependant, une volonté affichée des banlieusards d’empêcher les Rennais de faire du jeu par une intensité de tous les instants sur chaque ballon. C’est un corner mal repoussé par les défenseurs alors que J. KERDREAC’h pensait pouvoir récupérer le ballon, qui permettait à L. ROUDAUT d’ouvrir le score à la 24ème. La TA ne jouait pas sa partition habituelle, mais elle venait de faire le plus difficile avec cet avantage qu’elle allait maintenir jusqu’à la mi-temps, malgré une reprise toute puissante de M. GRABOWSKI, (31ème) que miraculeusement, S. OSMONT arrivait à détourner du pied. Peu d’occasions, du hourra football avec de longs ballons, vers les attaquants, on retiendra de cette première mi-temps  la pression des rouges obligeant les patronnés à déjouer et à se mettre le plus souvent sur les talons.

 

La seconde mi -temps reprenait sur le même tempo avec peu d’occasions de buts, d’un côté comme de l’autre. On retiendra, suite à une action construite, une reprise de T. BELLIER au-dessus (51ème), un coup franc d’A. POISSONNEAU (55ème) bien arrêté par J. KERDREAC’H, jusqu’à ce contre mené par TIMAT crocheté dans la surface. Penalty que T. BELLIER transformait en second but (66ème). A 2 – 0, on pouvait penser que les GUICHENAIS ne pourraient s’en remettre tellement les occasions franches se faisaient rares. Il ne faudra pourtant que 4 mns pour que le match soit relancé par un coup franc, totalement excentré à 30 m à droite des buts. Magnifiquement tiré par A. FEVRIER en lobe, la balle retombait juste sous l’angle de la transversale du second poteau malgré une détente désespérée de S. OSMONT (70ème). Le match était relancé, et GUICHEN poussait pour tenter de revenir, mais le bloc défensif du sanglier était bien en place et ne se laissait pas surprendre. A ce jeu, il suffit d’un contre et sur une parfaite relance en profondeur de T. LEPRETRE, A. CAROFF prenait le dessus sur les défenseurs, avant de déclencher, à son tour, à 30 m une balle d’exception, parfaitement dosée au dessus de J. KERDREAC’H avancé à ses 18m (74ème). Toujours pas abattus les rouges vont continuer d’appuyer leurs actions et une nouvelle fois sur l’une d’elle, venue de la droite, sous la pression, M. BLANDIN trompera son gardien de la tête (84ème). Peu d’occasions, pas un grand match, mais du suspens et des buts, de quoi réveiller la galerie GUICHENAISE qui poussera les siens, en vain, jusqu’au bout pour tenter de revenir au score. Il n’en sera rien, mais c’est une équipe valeureuse de GUICHEN qui aura mis la pression tout au long du match, leur permettant certainement d’en tirer un match référence pour la suite de la compétition.

Du côté de la TA, dans un contexte qui n’était pas le sien ce soir pour réaliser du jeu, elle aura réussi l’essentiel prendre les 3 points. On retiendra aussi, qu’elle est à même de supporter sereinement la pression, sans se désorganiser et de maintenir un résultat. C’est dans les difficultés, dit-on, qu’on apprend le plus, et en cela, cette victoire, même étriquée, n’aura que plus de signification.