L’invité de la Tribune de la K’FET: Jacques LE NORMAND
...

L’invité de la Tribune de la K’FET: Jacques LE NORMAND

Par Michel Rollo
le 02 Oct 2018

Comme chaque début de saison, notre journaliste attitré à « la Tribune  de la K’fet » a interviewé Jacques LE NORMAND sur la reprise du championnat après 5 rencontres. Le coach TAÏSTE fait le point sur les transferts de l’inter saison, ses ambitions et ses objectifs sur un championnat N3 qui, pour sa seconde saison, sera certainement, plus coriace et plus ouvert avec des réserves professionnelles ambitieuses.

Jacques Le Normand : « Prendre des points le plus vite possible »

Es-tu satisfait de ce début de saison ?

Oui mais j’espérais faire un petit peu mieux en terme comptable. On a une victoire, deux nuls et deux défaites. Le début a été un peu difficile, notamment à Lannion. Je préférerai avoir trois points de plus, ce qui réalisable.

Et le fonds de jeu ?
On est toujours en recherche d’amélioration. Il y a toujours des axes de travail. Malgré l’intégration de nombreux nouveaux joueurs, je trouve que ce qui est présenté actuellement est pas mal. Il y a eu des matches de bon niveau, avec un contenu intéressant.  Il  y a eu de bonnes choses sur le plan offensif même si le ratio occasions-buts n’est pas satisfaisant. Sur le plan défensif, le plan de jeu est respecté, comme cela a été le cas par exemple face au Stade rennais, l’autre semaine.

Es-tu content du recrutement ?
On avait ciblé des profils de postes, de joueurs avec leur état d’esprit. On voulait vraiment des joueurs qui correspondaient aux valeurs du club. Je pense que l’on ne s’est pas trompé mais c’est le long terme qui nous dira si on a fait les bons choix ou non. Pour l’instant, les joueurs recrutés sont dans la ligne qu’on s’est fixée.

Et tu vas devoir gérer tout ce petit monde…

C’est le bon problème pour un entraîneur. L’an dernier, on avait perdu de nombreux éléments, dont sept importants. Aujourd’hui, on a la quantité et la qualité. On a pu doubler les postes, ce qui est rare. Puis, il y a le retour d’Antoine Caroff qui est un enfant de la maison. Mon travail sur le management, la gestion de l’effectif est plus conséquent. C’est intéressant et ça fait partie du job d’entraîneur.

Quels seront tes critères lors de ta composition d’équipe ?

Il y a l’état de forme. Le temps d’entraînement sera très important. Pouvoir doubler les postes crée de l’émulation, une concentration plus importante de la part des joueurs, un investissement supérieur. C’est bénéfique pour le club, pour le joueur qui est obligé de se surpasser. La qualité du joueur, de l’état d’esprit, le système de jeu seront les critères retenus pour constituer l’équipe. Avoir 24 joueurs permettra des rotations plus fréquentes. Mais je devrais trouver la bonne formule pour conserver tous ces joueurs sous pression et sur un très bon niveau de jeu. Et il y a un paramètre qu’il ne faut surtout pas oublier qui est celui des blessures.

L’objectif est un maintien rapide ?

Oui, nous souhaitons prendre des points le plus vite possible. Cela nous permettra de jouer avec de la sérénité, de la confiance. C’est primordial pour des jeunes joueurs.

Le championnat s’annonce compliqué ?

Il est déjà plus relevé que celui de l’an passé. Outre Brest, Guingamp, il y a une troisième réserve pro avec celle du Stade rennais. Il y a la montée de Fougères qui était en CFA. Sans oublier Plabennec, Dinan-Léhon, Locminé, Pontivy…  Je pense que tout le monde pourra battre tout le monde. C’est pour cela que le début de saison est très important. Il met en configuration pour le reste de la saison. L’an dernier, avec un mauvais départ, on a été laborieux tout le reste de la saison.