La tempête a soufflé fort, mais la Montagne a résisté
...

La tempête a soufflé fort, mais la Montagne a résisté

Par Michel Rollo
le 03 Nov 2018

TA RENNES    0   –   0    US MONTAGNE

Faute d’avoir vu des buts, on aura certainement vu le match le plus abouti de la TA depuis le début de la saison. Conquérants, solidaires, engagés, les joueurs de Jacques Le Normand auront régalé la  galerie ce soir par un jeu, rapide, poussé vers l’avant, mais malheureusement leurs efforts n’auront pas obtenu les 3 points qu’ils méritaient largement. Forcément, c’est frustrant, avec pas moins d’une quinzaine d’occasions chaudes, mais avec une telle générosité dans les efforts,  si ils  répètent, la série de victoires n’est plus loin désormais. Le retour du Capitaine, R. DREUSLIN, impérial derrière avec ses deux compères, S. NYAMSI et T. LEPRETE, n’est sans doute pas étranger à cette belle production. Bien sûr tout le monde regrettera le résultat qui ne reflète aucunement la domination pendant les 90 mns, mais l’équilibre de l’équipe est enfin trouvé avec un ET TOUGUANI ou tout simplement le E.T (Extra Terrestre) de la 1ère mi –temps ,un E. HOUMADI en  retour de forme, un P. VILLEZ qui trouve ses marques devant la défense,, il y a vraiment lieu d’espérer des lendemains qui chantent, car tout le monde ce soir s’est mis au diapason au service du collectif.

De la scoumoune qui les a accompagnés, on retiendra l’avant dernière action à la 91ème où B. COULIBALY, voyait son centre puissant repris à bout portant par A. CAROFF aller s’écraser sur le poteau de PICART.  Mais là ce n’était que la cerise sur le gâteau, car dans un match sans temps mort où les Montagnards seront les premiers à lancer un pétard mouillé (7ème) par R. LEHAGRE qui ne cadrait pas sa reprise, le patronnés allaient nous régaler par un excellent travail de pression, ne laissant que des miettes à des Morbihannais obligés d’être en réaction sans jamais franchir le 1er rideau des noirs. Ainsi s’enchaineront sur cette 1ère mi temps,  un tir d’A. CAROFF ( 11ème) de peu à côté, une tentative de T. BELLIER au-dessus (14ème), un centre fort devant les buts d’ET ne trouvant personne (16ème), un centre tir d’A. CAROFF stoppé par PICART ( 24ème), une magnifique percée de T. BELLIER sans résultat (26ème), un nouveau centre d’E.T devant les buts ne trouvant pas preneur (28ème),  un sauvetage sur la ligne sur centre d’A. CAROFF (35ème),  une reprise lobée aux 25 m de B. DIAWARA juste au -dessus (36ème), et un tir non cadré d’E. HOUMADI face aux buts à 9 mètres (37ème). Et les Montagnards dans tout cela, et bien on ne les avait pas revus mettre en danger S. OSMONT depuis leur premier tir du début de match, mais leur défense tenait bon, sans jamais se désunir.

Pas possible que sur une telle 1ère mi –temps, on ne voit pas un but au cours de la seconde. Une mi –temps qui repart de plus belle avec un tir cadré dans les bras de PICART par E.T ( 49ème). S’en suit un tir un peu trop croisé d’A. CAROFF (50ème), une percée de T. LEPRETE arrêté par PICART (69ème), C.DURAND seul  devant le gardien croise trop son tir (70ème), une nouvelle fois, C. DURAND  seul, mais qui préfère cette fois donné à  A. CAROFF moins bien placé (82ème), avant d’en arriver au tir sur le poteau de la 91ème puis à cette dernière occasion où une fois encore en étant trop altruiste E.T préfère transmettre à B. COULIBALY qui, en angle fermé, bute une dernière fois sur PICART (93ème). De leur  côté les LOCHRISTOIS seront à deux doigts d’obtenir un hold-up sur l’une des 2 seules véritables  occasions par R. BARRY (60ème)et R. LE COUPANEC (77ème), dans une soirée où S. OSMONT a dû sentir venir le froid d’hiver, mais il avait mis ses gants.

Pas récompensés de tous leurs efforts, ce match reste néanmoins de bon augure, pour l’avenir, avant le derby de la semaine prochaine en terre Fougeraise, mais une fois encore , les occasions qu’on se crée, il faudra bien les mettre au fond un jour,  car il va être temps de prendre des points dans un championnat qui reste très ouvert.