La marche était trop haute
...

La marche était trop haute

Par Michel Rollo
le 06 Oct 2018

Depuis quelques saisons le stade Brestois, flirte avec la montée en N2 et au regard du match de ce soir à Salengro, cette saison encore, ils joueront les premiers rôles s’ils n’ont pas de trou d’air, comme ça leur arrive de temps à autre. Avec trois milieux, du groupe professionnel, et trois attaquants virevoltant, capables de faire la différence à chaque instant, la TA aura souffert, mais se sera battue jusqu’au bout. Privés d’au moins trois pièces maîtresses sur le plan défensif, les marcassins étaient trop courts sur pattes pour rivaliser d’égal à égal avec des lévriers assoiffés de victoire.

TA RENNES   1   –   3     Stade BRESTOIS

buts pour BREST: AHAMADA (17ème), NOC (40ème) BUON (55ème)

pour la TA: A. CAROFF (23ème)

Très vite entrés dans leur match, les finistériens allaient faire passer un sale premier quart d’heure à des TAÏSTES quelque peu timorés devant la rapidité d’exécution de leur adversaire. AHAMADA (5ème) seul mais tir non cadré, NOC (10me et 12ème)) bien placé, tir au-dessus,  les occasions étaient Brestoises et la 4ème à la 17ème sur une action lumineuse,  AHAMADA trompait aisément S. OSMONT . Il aura fallu ce but pour réveiller les ardeurs Rennaises qui commençaient à sortir de leur base de façon plus construite. Un premier tir cadré d’I. ET TOUGUANI (21ème) sonnait la révolte avant que sur la 2ème occasion, A. CAROFF lancé par une déviation de C. DURAND, vienne gagner son duel contre GUEGUEN  (23ème).  La réplique ne se faisait pas attendre avec, une nouvelle fois, l’intenable AHAMADA qui, de l’entrée de la surface carressait un maître ballon qui se rabattait tout près du cadre. Le match avait désormais pris de la hauteur, et la TA tentait de rendre coup pour coup. Après un nouveau raté de NOC, ce sera une nouvelle fois A. CAROFF sur un excellent centre de N. BARRELLON, qui, de la tête, était proche de trouver la lucarne (39ème). Piqués au vif, les Brestois, ne rataient pas alors une hésitation défensive, où sur un service de MAGNON, NOC , d’un tir croisé leur donnait l’avantage juste avant  la mi –temps ( 41ème)

 

La seconde recommençait de plus belle? et il s’en fallait de peu pour que MANANGA  triple le score à la 46ème. La TA restait cependant dans son match et un coup franc de J. DECHERE, était repris, petit filet, par C. DURAND (49ème). A 2 – 1, tout restait possible, mais un corner allait changer la donne. En fermant mal le second poteau, le capitaine BUON ne ratait pas le but de raccroc qui se présentait à lui (55ème°). A 3 – 1, la messe était dite et les Brestois  allaient laisser venir une équipe TAÏSTE n’abdiquant pas, tel ce centre qu’A. CAROOF n’arrivait pas à dévier devant GUEGUEN (59ème) ou encore, ces centres appuyés du même A. CAROFF (77ème), de B. COULIBALY (78ème) qui ne trouvaient pas preneurs. Le stade Brestois avait fait mal par sa vitesse d’exécution, ses accélérations, la fluidité de son jeu , et son impact physique. Le seul regret, s’il devait y en avoir, c’est qu’il  avait concrétisé sa domination  dans les moments où il apparaissait le moins menaçant sur deux buts parfaitement évitables.  Un tir de P. VILLEZ  au-dessus (80ème)  et un tir petit filet d’ A. CAROFF (87ème) laissaient à penser, qu’une réduction du score était encore possible, mais malgré ces bonnes intentions des patronnés tout au long des dernières 20 mns, la victoire Finistérienne ne souffrait d’aucune contestation au coup de sifflait final.

Heureusement, tous les adversaires, ne seront pas du même tonneau quand ils viendront à Salengro. Ces points perdus, au-delà de la défaite, doivent  forger confiance et expérience pour l’équipe très jeune alignée ce soir qui au final, aura peut-être plus appris que dans une victoire.