La loi du « milieu » fait chuter le leader TAÏSTE
...

La loi du « milieu » fait chuter le leader TAÏSTE

Par Michel Rollo
le 09 Nov 2019

En étouffant le milieu de terrain Rennais dès l’entame, les DINANAIS auront marqué de leur empreinte la 1ère mi-temps de ce match au sommet, et il aura fallu un manque de réalisme de leurs attaquants pour que ce match ouvert ne soit tué dans l’oeuf. En prenant la main dans le coeur du jeu, Dinan aura donc ainsi rendu la monnaie de la pièce en faisant chuter le leader pour la 1ere fois cette saison, se rappelant certainement la mésaventure inversée qui lui était arrivée en fin de saison passée. Solide équipe, équilibrée dans toutes ses lignes, ne cherchons pas plus loin le prétendant à la montée. Réglée comme du papier à musique, cette fois ci, elle n’aura pas commis d’impair en prenant la 1ére mi-temps à son compte, et en gérant la seconde comme la célèbre « rue de l’horloge » gère le temps à DINAN au milieu des remparts. Jouant moins bien ensemble que la semaine passée, la TA aura perdu trop de ballons de relance pour garder la fraîcheur nécessaire qui aurait pu faire basculer le match en seconde mi -temps.

TA RENNES    0    –    1    DINAN LEHON

But F. JEGU  ( 19ème) 

Avec les hostilités lancées par H. JACQUEMIN qui aurait pu déflorer le score  sur une mésentente défensive au bout de 30 secondes, les COSTARMORICAINS montraient d’entrée leurs velléités offensives en s’emparant du milieu de terrain par ses deux fers de lance que sont H. JACQUEMIN et G. CARO. Avec trois offensifs très remuants, la défense du sanglier allait vite se trouver dans l’embarras, obligée de parer au plus pressé. A la 11ème, on se demande encore comment F. JEGU, démarqué aux 9 mètres, ne trouvait pas le cadre.  A la 18ème, un coup de billard, à trois bandes, pointé par M. MARTIN ne devait qu’au miracle pour que le score ne soit pas ouvert. Mais la récompense viendra 1 mn plus tard, par une reprise imparable dans la lucarne du buteur maison F. JEGU. Jusque-là, les ripostes des patronnés se résumaient d’une frappe lointaine, non cadrée, de B. DIAWARA (7ème), un coup franc détourné en corner d’A. POISSONNEAU (8ème), et un trop grand altruisme de C. LAMANDE préférant servir TIMAT plutôt que tenter sa chance (15ème). Menée au score et dominée durant ces 20 premières minutes, la TA, reprenait alors du poil de la bête en appuyant davantage ses actions, avec 1 premier tir lobé de R. DREUSLIN au-dessus (23ème). Par une meilleure circulation, de balle, les noirs reprenaient espoir tout en se méfiant des contres adverses tel celui de la 30ème minute, que les jaunes gaspilleront. La 1ère mi -temps d’un match de très bon niveau allait s’achever par un tir proche du cadre de B. DIAWARA (41ème), et surtout de ce débordement d’A. CAROFF, dont le centre appuyé frisera le poteau sur la reprise de TIMAT, trop court en pointure (44ème).

La seconde mi -temps reprenait avec l’espoir de voir les noirs revenir sur leur adversaire en accélérant le jeu.  Un tir d’A. POISSONNEAU, cadré, annonçait la couleur et quelques minutes plus tard,  une percée de TIMAT se concluait par une faute, en pleine surface. Le pénalty tiré par R. DREUSLIN était parfaitement détourné par le gardien C. GUYON (50ème). Tournant du match, sans aucun doute, l’égalisation s’éloignait et les DINANAIS en parfait maître du temps, cassant le rythme, allaient profiter de chaque sortie, de chaque faute, pour hacher le jeu et refroidir les ardeurs Rennaises quant à elles souvent trop précipitées. Pressés de revenir au score, ceux -ci , avec l’appui de R DREUSLIN en milieu de terrain, oubliaient les fondamentaux,  recherchant trop systématiquement la profondeur, délaissant les circuits courts,  et sautaient trop souvent les lignes, au profit de passes hasardeuses, trop vite récupérées par leur adversaire. Tombés dans le piège du décousu, d’une seconde mi-temps beaucoup moins attrayante que la 1ère, on notera cependant un tir lointain cadré de L. ROUDAULT (51ème), une reprise sur poteau sortant de L. ROUDAULT ((59ème), un pied trop court de T. BELLIER pour pousser le ballon au fond (73ème), et un coup franc d’A. POISSONNEAU repoussé par G. GUYON (84ème). Quant aux contres DINANAIS, ils trouveront un excellent S. OSMONT à la parade sur des tirs de T. BAZIN (74ème), et d’A. VERNEY  (91ème).

Bien regroupés en défense, les jaunes avaient fermé la boutique à la mi-temps, ils tenaient leur victoire qui, il faut l’avouer sur la 1ère demi-heure du match n’avait rien d’imméritée. Un petit coup de moins bien, ou tout simplement une grosse cylindrée en face, sans doute les deux, auront donc fait chuter le leader pour la 1ère fois cette saison, en prenant un but alors que S. OSMONT, avait gardé sa cage inviolée en championnat depuis le 31 août en championnat contre le stade Rennais.

Maintenant place au 7ème tour de la Coupe de France avec un déplacement qui doit vite remobiliser les troupes en allant rencontrer les Voltigeurs de CHATEAUBRIANT samedi prochain.