LA GUIGNE AUX TROUSSES
...

LA GUIGNE AUX TROUSSES

Par Michel Rollo
le 10 Oct 2020

On joue la 90ème, jusque là on est dans l’attente que la TA soit récompensée de ses efforts, si ce n’est par une victoire, au moins par un match nul, même s’il ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Et puis il y a ce silence soudain de cette feuille morte, qui monte, et retombe tout en ralenti dans le dos de S. OSMONT à la 91ème. La défaite impudique, effrontée, indécente est là, cruelle, faisant son pied de nez à toutes ces occasions ratées ou non abouties qui depuis bien longtemps aurait dû ouvrir les portes de la victoire à nos patronnés.

La série noire conduite par une poisse sans remords, après la grave blessure d’A.CAROFF celle aujourd’hui de M.BLANDIN a donc de nouveau frappé, punissant la générosité du jeu. Pour la seconde fois consécutive, elle vient récompenser la stratégie guet-apens et attentiste des brother’s DAVID qui s’étaient, à coup sûr, donné le mot pour sonner le glas des noirs dans les dernières secondes.

Et si on résumait : 3ème mn, débordement et centre tendu de L. LEMARIE, détourné par GUEGUEN dans les pieds de R. DREUSLIN ; 22ème tir tendu de K. MESBAH détourné par GUEGUEN ; 23ème longue ouverture sur C. DURAND pour un lobe retombant juste à côté de la cage ; 29ème, frappe de Corentin LAMANDE et nouvel arrêt de GUEGUEN ; 32ème après une belle action frappe de L. LEMARIE, GUEGUEN est battu mais sauvé par son poteau ; 34ème nouvelle belle action collective qui se termine par un ballon en retrait et devant le but ouvert C. DURAND frappe au-dessus ;  46ème nouvelle action, C. DURAND tergiverse, alors qu’à sa droite K. MESBAH attend seul pour conclure l’action. Compte tenu du peu d’occasions du stade Brestois sinon des incursions sans grand danger pour S. OSMONT, la TA aurait dû mener par deux buts d’écart à la mi-temps. Soit sept occasions dont trois auraient dû secouer les filets.

Et la seconde mi -temps : 53ème, R. TESNIER décalé a le chemin ouvert à droite mais il ne cadre pas ; 56ème C. LAMANDE s’essaie de loin mais son tir rase les poteaux ; 64 ème au tour de T. BELLIER de frapper de loin mais GUEGUEN, excellent toute la partie, se détend et arrête ; 67ème pénalty , main dans la surface et T. BELLIER ouvre enfin le score ; 69ème nouvelle frappe d’A. ROUSSELET, GUEGUEN arrête ; 75ème, K. MESBAH, chemin ouvert à droite tire au-dessus ; 81ème nouveau tir de C. LAMANDE bien stoppé par GUEGUEN. Sur cette seconde mi-temps, Brest se montrera un peu plus dangereux qu’en première mi-temps, notamment sur corner à la 55ème où la TA aura du mal à se dégager, et sur deux beaux arrêts de S. OSMONT, qui ne pourra rien sur un pénalty de R SAID AHAMADA accordé après faute de R. THENIER 80ème  qui relançait les rouges avant ce coup de poignard du rentrant R. MAUGAIN comme à Fougères la semaine passée à l’approche du temps additionnel .

Certes, on peut dire que la chance fuit la TA , mais elle ne gagnera pas non plus,tant qu’il lui faudra en mettre un minimum de trois pour gagner un match et surtout, tant qu’elle ne sera pas plus chirurgicale quand elle se crée autant d’occasions dans la surface adverse. C’est d’autant plus dommage, que la plupart du temps, c’est elle qui a la maîtrise du jeu et qu’elle se fait piéger par les rares occasions adverses.  Chacun sait que Mme la GUIGNE aime prendre ses aises quand elle s’installe, mais le sanglier nous a toujours habitué à renverser l’adversité, et son heure va revenir.

Dans ce calendrier incompréhensible de début de saison, la TA va encore se déplacer deux fois consécutivement à la GSY PONTIVY et à FOUGERES, avant de recevoir GUIPRY MESSAC à Salengro soit 5 matchs à l’extérieur pour deux à la maison.

… Quand il se dit que nos vivons une année pas normale…..