Angoissante, fabuleuse, l’époustouflante saison de la TA en National 3
...

Angoissante, fabuleuse, l’époustouflante saison de la TA en National 3

Par Michel Rollo
le 13 Mai 2018

 

On les savait maintenus depuis une semaine, mais ce n’était pas suffisant, il leur fallait terminer cette saison, pas comme les autres par une victoire pour passer devant leur adversaire du jour. Pas facile cette victoire, mais JB. NUSSBAUM (75ème), encore lui, sur coup franc, a délivré les siens pour une dernière demi -heure haletante et de toute beauté. Ca valait bien le « CLAPPING » de fin de saison lancé par M. BLANDIN en remerciement à tous les fidèles supporters qui les ont suivis toute cette saison.

Quelle saison palpitante

Avec 8 défaites, deux matchs nuls et deux victoires à NOËL, le jeune équipage de la TA était au plus mal, il était dans la tempête, en train de prendre le creux de la vague de plein fouet. Ce sont cinq mois de difficultés, de morosité, d’angoisses où tout semblait échapper et partir en vrille. Les cadres de l’équipe étaient absents tour à tour, les jeunes mousses avaient été embarqués sans avoir eu le temps de trouver leurs marques, et les nouveaux quittaient le navire. Les dirigeants ne se sont pas affolés, le staff a dû, certes, broyer des nuits difficiles, et les joueurs n’ont jamais baissé  les bras, ils étaient tous là à ces pénibles et longs entraînements des nuits d’hiver. « Hisse et Ho les gars on tient bon la barre ».

Pas d’épopée en Coupe de France comme deux ans auparavant en janvier avant de lever les amarres dans la cale de Brest. Le vent redevient tout à coup porteur et, contre toute attente, la victoire est au rendez-vous avant d’attaquer la poule retour. Tout le monde est revenu sur le pont, les cadres avec humilité apportent leur expérience aux plus jeunes, le jeu prend progressivement l’étoffe du niveau requis, et « le bateau ivre » des premiers mois trouve désormais à son bord un équipage prêt à subir les difficiles obstacles pour la fabuleuse remontée qu’ils espèrent tous pour revenir en chantant au port : « Hisse et ho les gars, on tient  bon le cap et  le flot sur la mer qui fait le gros dos »

Epoustouflant va être alors ce retour au port. Le commandant de bord a enfin trouvé l’équilibre de l’équipe, le temps de la transition est désormais résolu et c’est une véritable armada sur le pied de guerre qui ne laissera plus grandes miettes à ses adversaires. Seuls GUINGAMP, en pleine tempête, et LANNION, pour avoir oublié de lever l’ancre, parviendront à prendre le dessus. Mais pour le reste, quelles émotions fortes, quelles crispations, pour attendre désespérément les 93, 94, ou 95 mns qui feront tomber des points dans l’escarcelle. Ce sera ainsi 22 points nouveaux qui sont venus s’ajouter aux 11 points de la fin des matchs aller. Tout ceci, pour 8 matchs consécutifs sans défaite (série en cours), 2 défaites, 4 nuls et 6 victoires. Soit mieux que Vannes, seulement 18 points sur les matchs retour et un sanglier 2ème  ex aequo sur le podium avec LANNION derrière DINAN qui a pris 25 points. Il reste désormais une escale sur le port de VANNES pour un match de gala ce samedi de Pentecôte avec le champion et sait-on jamais… ? : Hisse et ho, nous reviendrons vainqueur à SALENGRO.

Pour des raisons inconnues, le pigiste n’a pu notifier les grands moments de cette 9ème victoire qui est venue, non sans difficultés, à bout d’une belle équipe de la MONTAGNE ce samedi soir. Après avoir raté deux belles occasions, semble-t-il, en début de match, Le sanglier a dû subir un début de seconde mi-temps difficile, mais le sprint final des vingt dernières minutes était un plaisir,  où le valeureux JB NUSSBAUM, insuffisamment rassasié par son but de la tête à LOCMINE, s’est illustré, cette fois, par un coup franc de toute beauté qui, si vous n’avez pas le texte, vous aurez au moins la photo ci- dessous.