A boulets jaunes contre le sanglier
...

A boulets jaunes contre le sanglier

Par Michel Rollo
le 03 Fév 2019

 

Dans une rencontre aussi importante, il aura fallu des faits de jeu  pour battre une TA qui n’aura pas su, aux moments opportuns  être tueuse, alors qu’un résultat positif était  à sa portée, mais après il était trop tard . Mis sous pression par une galerie chauffée à blanc, l’homme en noir  a craqué et a habillé la TA de jaune avant de voir rouge. Dans une partie qui se déroulait sans animosité particulière, au total ce sera 7 cartons jaunes qui seront décochés dont 5 contre la TA. Comment expliquer ce déséquilibre alors que la partie était dominée en partie par les noirs ? Est-ce que l’engagement  viril mais ni méchant, ni dangereux, est devenu impossible au foot ? Ouais, vous me direz, c’était un samedi et il est possible que l’influence des gilets s’est fourvoyée pour l’occasion en cartons ou en maillots de la même couleur. Hélas , dans un rond point, ça tourne toujours dans le même sens.

STADE PONTIVYEN    1   –   0   TA RENNES

but: K.  LE SAUCE 86ème

Premier des matchs retour donc  ce samedi contre le Stade Pontivyen, soit 13 matchs pour préserver sa place en National 3 et tenter, comme l’an passé, à pareille époque une « re-montada ».  L’adversaire du soir, jeune promu, jusqu’à mi-décembre, ne faisait pas figure d’épouvantail, avec aucun but marqué après 11 matchs de championnat. Et puis tout à coup, sursaut brutal avec leur 1er but et une victoire inattendue à PLOUZANE. Mais l’étincelle du réveil c’était surtout huit jours auparavant quand en Coupe de France, ils avaient éliminé AVRANCHES équipe de Nationale. Et les fêtes de fin d’année ne brisaient pas leur élan, puisqu’ils arrivaient à marquer deux buts à GUINGAMP (2-4) en Coupe avant de mettre quatre buts à l’US Montagnarde le Week End dernier. Conclusion pour ce 2ème déplacement consécutif, c’était une tâche compliquée qui attendait les hommes de Jacques LE NORMAND, sur un terrain lourd et difficile, pour une victoire à quatre points puisque la TA avait gagné le match aller par deux buts d’écart.

L’équipe de la TA

SEVA – C. BARRELLON – S. NYAMSY – R . DREUSLIN – J. DECHERE – T. BELLIER – EL TOUGUANI – B. DIAWARA – A. CAROFF – A. POISSONNEAU – K LEPETIT –

Remplaçants : N. BARRELLON – C. DURAND – T. LEPRETRE – S. OSMONT

L’équipe du STADE PONTIVYEN

  1. ROLLAND – B. MAREC – M. LE GUEVEL – G. LE DOUARIN – J RIVALAN – T. DA COSTA – C. HAGUET – D. LE DIVENAH – K LE SAUCE- D. LE PABIC – A. LE SERGENT –

Remplaçants : M. ANDRE – B. TANFIN – Q. LE ROUX – B RAZER – F. THEBAULT

On assiste à un début de match équilibré, avec une 1ère occasion pour Pontivy, suivi de deux corners consécutifs pour la TA qui ne donnaient rien. Les jaunes pressent haut, empêchant la TA de trouver du jeu court et conduisant au cours du premier ¼ d’h à un jeu très décousu offrant peu d’occasions de part et d’autre. Seul fait émérite, ce carton jaune pour une faute anodine dans le jeu  de R. DREUSLIN qui paiera sans doute le temps que mettra son adversaire à se relever avant qu’il ne recoure comme un lapin.  La 1ere véritable occasion sera pour la TA à la 19ème sur une superbe balle de K. LEPETIT, A. POISSONNEAU, à l’affût, reprenait de la tête pour une belle détente du gardien M. ROLLAND  qui mettait en corner. A la 25ème, un corner de K. LE SAUCE, avec une tête décroisée, qui rase le second poteau,  B. MAREC, remettait le compteur des occasions à égalité.  La TA prend néanmoins progressivement le match à son compte. Lancé, ET, de son aile distribue un centre tendu, dont la reprise instantanée d’A. CAROFF s’éloigne du cadre (29ème). A ce moment-là de la partie, la vitesse d’exécution des offensives TAÏSTES pouvaient laisser espérer l’ouverture du score surtout lorsque C. BARELLON, lançait parfaitement A. CAROFF qui évitait la sortie du gardien mais ne pouvait récupérer le ballon (32ème). De nouveau, lancé par C. BARRELLON, A. CAROFF se retrouve seul mais ROLLAND stoppe le tir (35ème). La TA est beaucoup plus incisive dans ses offensives, mais ne profite pas des quelques ouvertures qu’elle se crée. Les jaunes et noirs finissaient plus forts la 1ère mi- temps et SEVA était mis à contribution sur des balles hautes difficilement maitrisées. Deux derniers corners, après une tentative de K. LEPETIT ne donneront rien avant la pause citron qui s’ouvrait  sur un score de parité où tout restait à faire, mais où les occasions nettes avait été pour la TA.

Sur le début de la seconde mi-temps, on sent la volonté des jaunes à mettre la pression sur la défense du sanglier. A la TA de profiter de ses attaquants supersoniques pour profiter des brèches qui n’allaient pas manquer de se présenter. Comme en première mi-temps, le jeu reste décousu sur les dix premières minutes. Puis les jaunes s’enflamment :  coup franc pour Pontivy à la 56ème avec une frappe de LE SAUCE qui arrive sur MAREC et il faudra un arrêt miracle de SEVA pour éviter l’ouverture du score. Les jaunes poussent et les noirs ont recours à des fautes aussitôt sanctionnées de jaune pour S. NYAMSY, C. BARRELLON.  LE SAUCE , avec deux coups francs, et deux corners se donne alors  à cœur joie pour mettre le feu devant la cage Rennaise. La tension a subitement monté, et à leur tour, ce sera deux cartons pour les Pontivyens. Ouf pour une fois durant cette période chaude, on n’a pas pris de but sur des coups de pied arrêtés, et la TA se reprenait alors avec une superbe frappe d’A. POISSONNEAU sur l’arête de la transversale (70ème). N. BARELLON après sa rentrée, amenait, à son tour, un superbe centre et une nouvelle fois A. CAROFF ne pouvait surprendre l’excellent M. ROLLAND (75ème). En fin de match, la TA semblait  reprendre la direction des opérations, après le coup de grisou Pontivyen. Hélas, tournant du match,  une première faute de T. BELLIER qui accrochait un adversaire par la manche était aussitôt sanctionnée d’un jaune. Puis 5mns, plus tard, alors qu’il avait réalisé un énorme travail au milieu de terrain, tout au long de la partie, pas de droit à une seconde de temporisation ou de clairvoyance, il était victime de sa générosité et prenait un second carton jaune sous influence, synonyme d’expulsion à la 81ème. Avec une galerie aussi déterminante sur les décisions du terrain c’est donc à 12 contre 10 que la TA devait terminer ce match.  Et arriva, ce qui devait arriver, sur leur plus belle action du match,  après un appel au une -deux avec HAGUET, LE SAUCE, le buteur de PONTIVY ouvrait le score à la 86ème d’un tir croisé petit filet. Pour n’avoir pas su profiter de ses temps forts,  la TA se voyait ainsi punir en fin de match de façon imméritée,et priver d’un match nul, laissant ainsi son adversaire du jour prendre les devants.   Seul point réconfortant, le goal average qui en fin de saison, en cas d’égalité sauverait la TA. Mais pour autant, il va falloir désormais se sortir le bleu de chauffe, pour donner une toute autre tournure aux événements qui, il faut bien le dire, depuis le début de la saison, ont une fâcheuse tendance à se retourner contre nos sangliers.